Comment vérifier un broker légal sur le registre Regafi ?
comment verifier un broker sur le registre regafi

Le principal obstacle qui empêche un investisseur de s’appuyer sur Internet pour investir en bourse sur les valeurs domestiques est représenté par la peur de se heurter à des plateformes qui se révèlent finalement être des arnaques. C’est une préoccupation plus que compréhensible étant donné la présence, en particulier dans le passé, de certains précédents qui ne sont certainement pas de bon augure compte tenu de la peur proverbiale des Français à se méfier complètement de tout ce qui n’est ni tangible ni matériel. Pourtant, pour surmonter ces craintes, il suffit de prendre très peu de précautions et d’effectuer quelques vérifications préliminaires sur le site Regafi avant de commencer à trader en ligne depuis chez soi en toute tranquillité. Le besoin nécessaire de sécurité, en effet, peut être satisfait simplement en vérifiant l’existence ou non de l’exigence de légalité.

Investir en ligne depuis chez soi : comment vérifier si le broker est légal

Comme l’ont souligné à plusieurs reprises les dirigeants de la Regafi (Le registre des agents financiers) en charge de la surveillance des phénomènes abusifs, la première règle pour investir dans la sécurité sur le web est de s’assurer que l’intermédiaire est autorisé à proposer des services d’investissement dans France par Regafi ou selon la législation de l’UE.

Lorsque vous êtes sur le site Internet d’une entreprise proposant des services d’investissement, il faut d’abord vérifier s’il existe des indications concernant l’entreprise à laquelle appartiennent les sites, ou s’il n’est pas possible de retrouver les propriétaires du domaine. En outre, sur le site Web de Regafi, il est possible de vérifier si un intermédiaire financier spécifique est autorisé ou via la « section registre », où un lien peut être utilisé pour vérifier l’enregistrement ou non du registre d’un intermédiaire, ou encore via la « zone interactive » du menu des épargnants, où il est possible de poser des questions à l’autorité elle-même. Vous pouvez également vous informer sur la performance de courtiers moins connus, comme le broker Ploniex.

DÉPOT MINI:250$
AVIS GLOBAL POSITIF
MEILLEURS SIGNAUX LIVE
APPLICATION MOBILE AU TOP

60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Votre dépôt est protégé par la garantie ie-smart

comment-verifier-un-broker-sur-le-registre-regafi

Notre équipe a testé ce broker, et notre verdict final est sans appel : optez pour un autre. En effet, mieux vaut rester loin de ce premier qui ne semble pas fiable. En échange, on vous recommande notre broker habituel chez qui nous avons l’habitude de trader depuis maintenant plusieurs années déjà.

TESTEZ ALVEXO

En ce qui concerne cette dernière méthode, en particulier, Regafi a déclaré que les demandes des petits investisseurs, d’obtenir des informations sur les entreprises offrant des services d’investissement sont de plus en plus fréquentes. Dans ce cas, si nous sommes confrontés à des cas suspects, l’autorité lance des contrôles et, dans le cas où un broker n’est pas autorisé peut adopter des mesure et faire « communication pour la protection ». Une fois l’infraction constatée, Regafi n’a pas de pouvoir de précaution concernant les services d’investissement (trading, etc…) et ne peut donc pas ordonner la fermeture d’un site Internet. Au contraire, en cas d’offres abusives de produits financiers, les pouvoirs vont de la suspension à l’interdiction de l’offre jusqu’à, dans les cas les plus graves, l’assombrissement du site. Des rapports parallèles peuvent être envoyés au Procureur en cas de suspicion d’infraction pénale. Aussi, il faut noter que les brokers de cryptos tels que le courtier Bitmex, obéissent à des lois moins strictes.

La prévention, cependant, joue un rôle central, non seulement face au nombre croissant de parties non autorisées, mais également compte tenu de la difficulté particulière à agir contre les sociétés basées dans d’autres pays, en particulier dans les paradis fiscaux. Ceci dit, même ce modèle ne vous permettra pas d’éviter des brokers médiocres, à l’instar du courtier IronFX.

Commerce légal en ligne : quelques conseils sur les courtiers sûrs

Investir sur le marché boursier domestique n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui et en prenant de petits conseils, vous pouvez toujours être du bon côté en évitant de perdre votre capital dans des plateformes ou brokers qui ne sont pas légaux (ce qui n’est pas le cas  de Alvexo).

comment-verifier-un-broker-sur-le-registre-regafi

En plus des contrôles que nous avons mis en évidence ci-dessus :

  • une bonne règle est également de ne faire confiance qu’à la plateforme de trading en ligne connue. Les marques peu connues ou pire encore, les sites commerciaux qui promettent des miracles sont à éviter complètement ;
  • Si vous avez des doutes ou s’il y a quelque chose qui ne semble pas clair, vous pouvez toujours faire une recherche rapide sur Google. Dans ce cas, il suffit d’interroger le réseau sur les opinions des utilisateurs sur cette plateforme de trading spécifique ou de demander si ce courtier est réellement légal ;
  • La question de savoir s’il existe ou non un commerce légal ne peut pas toujours avoir une réponse claire et définitive. Parfois, ce sont les plates-formes elles-mêmes qui insèrent ce petit avertissement sur l’attente de l’autorisation qui laisse le commerçant dans le doute le plus complet.

Laissez Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays *
T3
2020Manuel de I’investisseur

Prevision pour le 3eme trimestre Alvexo, votre source d’infos pour suivre l’evolution des marches