Conséquences du Coronavirus : faut-il envisager un mini-krach ?
coronavirus krach possible

Ces derniers mois, le Coronavirus a fait plusieurs victimes en Chine. Depuis maintenant quelques jours, alors que le virus étant cantonné en Chine, et malgré les mesures draconiennes mises en œuvre, il s’est échappé hors des frontières chinoises. L’on a, en effet, tout récemment recensé de nouvelles victimes en Italie, en Iran et en Corée du Sud à tel point que l’Organisation Mondiale de la Santé évoque désormais un risque de pandémie

Des retombées financières déjà visibles

DÉPOT MINI:250$
AVIS GLOBAL POSITIF
MEILLEURS SIGNAUX LIVE
APPLICATION MOBILE AU TOP

60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Votre dépôt est protégé par la garantie ie-smart

coronavirus risque de krach boursier ?Il va sans dire que l’accélération du virus dans plusieurs régions du globe a des retombées non négligeables sur les marchés financiers. Certains d’entre eux, déjà fébriles, cèdent déjà à la panique eu égard au recensement devenu quotidien de nouvelles victimes et de plusieurs autres contaminations. 

Notre équipe a testé ce broker, et notre verdict final est sans appel : optez pour un autre. En effet, mieux vaut rester loin de ce premier qui ne semble pas fiable. En échange, on vous recommande notre broker habituel chez qui nous avons l’habitude de trader depuis maintenant plusieurs années déjà.

TESTEZ ALVEXO

Suite à une progression timide, les places financières ont tout compte fait fini en baisse significative mardi dernier ayant ainsi pour conséquence des pertes sur 48 heures entre 5 et 8 %. De son côté, sur la même période (2 jours), la Bourse de Paris a enregistré une baisse cumulée de 5,88 %. 

Est-ce pour autant suffisant pour envisager un mini-Krach ? Nicolas Chéron, directeur de la Recherche Marchés pour binck.fr y répond par la négative. Il déclare en substance que comparativement à des scénarios historiques similaires, on est encore « dans les clous » et qu’il ne s’agit pas là d’un cas exceptionnel. 

Conseil : pour suivre ces fluctuations en temps réel et les comprendre afin d’aiguiser ses spéculations, il est toujours fécond de se fier à des indices boursiers de renom comme l’américain Dow Jones

500$ DÉPOT MINIMUM
30:1 LEVIER
OUvrir un compte
Avantages
  • Facile d’utilisation
  • Service client disponible en journée
  • Des centaines d’actifs disponibles
  • Inconvénients
  • Facile d’utilisation
  • OUvrir un compte

    Votre dépôt est protégé par la garantie ClubSepa

    Le risque n’est pas écarté

    Si le spécialiste Nicolas Chéron ne cède pas, pour l’heure, au pessimisme et se refuse à qualifier la conjoncture économique actuelle de mini-Krach, c’est que les conséquences financières du Coronavirus poignent après un long cycle haussier et sans doute le plus long que les US ont connu, jusque-là, après la crise de 2007. Il explique que la vague haussière était très forte vu qu’elle a atteint 35 % depuis 2018 et qu’une telle hausse est naturellement suivie par une baisse et une correction des marchés. Cependant, le choc de la crise sanitaire n’est pas à minimiser d’autant plus que nombre d’investisseurs craignant désormais le pire. 

    Laissez Un Commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pays *
    T3
    2020Manuel de I’investisseur

    Prevision pour le 3eme trimestre Alvexo, votre source d’infos pour suivre l’evolution des marches